Un de vos salariés ne répond plus à vos exigences ?

Vous voulez vous en séparer mais vous avez peur des conséquences ?

Vous êtes pris par le temps et avez besoin d’aide d’urgence ?

 

La solution la plus efficace n’est pas toujours celle que vous croyez….

 

Vous avez pris conseil auprès de votre expert comptable, votre avocat, d’autres chefs d’entreprise, vous songez à toutes les possibilités, y compris illégales ?

Et pourtant le respect de la procédure,

l’échange et la discussion avec votre salarié sont la meilleure voie pour atteindre votre objectif et rester intègre.

 

Etes-vous dans l’un de ces cas :

Vous avez recruté un salarié et avait passé le délai de la période d’essai.

Vous pensiez qu’avec le temps, il allait s’améliorer et mieux correspondre à vos attentes ?

Mais non, il devient de plus en plus pesant, fait des erreurs, et finalement le cumul devient intolérable.

Pourtant il ne fait aucune faute, qui selon vous, « mérite » la rupture.

Si vous le licenciez et qu’il vous attaquait au prud’homme, vous seriez sûr d’être condamné…

En plus sa situation personnelle est difficile.

Pourtant vous êtes prêt à payer pour que la situation soit réglée et se passe bien pour les 2 parties.

 

Ou peut-être que l’un de vos salariés protégés vous « titille ».

Il crie à qui veut l’entendre, qu’il peut faire ce qu’il veut, « il connaît la loi » : changer ses horaires, vous obliger à vous donner le poste qu’il souhaite, la rémunération etc..

Il connaît toutes les ficelles pour vous contrer et contredire.

Dès que vous « touchez » à son périmètre, vous craignez le refus, qu’il monte au créneau !

Vous avez peur de ce que les autres salariés disent ou suivent son exemple.

Vous l’isolez,

Vous gagnez un peu en tranquillité,

Mais le risque de discrimination plane à terme.

Il pollue l’ambiance, tout le monde est perdant.

 

Autre possibilité ?

 

Un salarié, autrefois motivé, ne se plait plus à son poste, dans l’entreprise.

Il ne veut pas partir parce qu’il a une famille et des charges.

Son absence est de plus en plus récurrente, il « utilise » tous les outils à sa disposition, arrêts maladie, accident du travail, retards diverses et variés, tout est prétexte pour ne pas travailler.

Pourtant c’est un bon élément lorsqu’il travaille.

Il ne commet aucune faute.

Et vous ne savez pas comment vous y prendre pour régler le problème.

Devez-vous risquer de vous en séparer, ou risquer de laisser la situation empirer ?

 

Autre option que je constate souvent chez les chefs d’entreprise comme vous :

 

Un salarié insatisfait.

Il n’a pas eu l’augmentation espérée, on ne s’occupe pas de lui.

Il n’est jamais écouté, il s’isole et « râle ».

Son attitude devient insupportable pour son manager.

Tout est négociation avec lui !

Il refuse de faire autre chose en plus de son travail habituel, refuse d’évoluer tant qu’il n’aura pas d’augmentation.

Son manager  craque et le laisse dans son coin.

ET vous vous retrouvez face à la désorganisation du service.

C’est intenable.

Des avertissements ne font rien.

Au contraire la situation se tend de plus en plus.

Vous savez en toute connaissance de cause que votre responsable de service est un très bon technicien, mais un très mauvais manager.

Vous le soutenez dans la gestion de son équipe.

Vos investissements portent leur fruit, mais en peu de temps la situation se dégrade à nouveau…On recommence…

 

OU alors

 

Le temps vous a rattrapé.

Vous avez un salarié, avec une ancienneté certaine, qui a atteint son seuil de compétence selon vous.

Vous compensez par des prestataires, des stagiaires.

La relation jusqu’alors bienveillante, se tend et vous n’avez qu’une hâte : qu’il prenne sa retraite !

 

 

Et vous vous demandez surement :

Que faire dans des cas comme ça ?

 

Vous êtes perdu, et vous ne savez pas comment vous y prendre ?

C’est tout à fait normal que vous vous posiez ces questions.

Après tout, ce n’est pas votre cœur de métier.

 

Ce que vous voulez faire, vous ?

 

C’est passer du temps avec vos clients,

C’est consacrer votre temps à augmenter les résultats de votre entreprise

Pas à gérer ces types de problèmes et les états d’âmes des uns et des autres.

 

Comment y parvenir ?

 

En laissant une professionnelle des ressources humaines spécialisées

sur les « relations de crise » se charger de ça pour vous !

 

Laissez-moi vous expliquer comment ça peut se passer :

 

 

Lors de notre entretien téléphonique, nous détaillerons la situation sans langue de bois.

Ensuite je vous proposerai les pistes d’actions envisageables et les risques encourus, avec leurs coûts.

Ensuite vous déciderez de la meilleure action possible pour vous.

Si vous le souhaitez, je pourrai le faire pour vous ou accompagner votre collaborateur en charge du dossier.

Tout se fera par téléphone, mails et skype pour partager des documents, assurer des entretiens.

Nous fixerons ensemble un planning de travail pour assurer la meilleure réactivité et le respect des procédures légales, si besoin.

 

Mais vous vous demandez peut-être :

« Qui est-elle, pour me promettre ça ? »

 

J’accompagne mes clients et, (avant mes patrons), avec la même méthodologie, depuis plus de 25 ans :

– respect des arguments et positions de chacun

– respect des textes et procédures légales

– recherche de solution dans l’intérêt commun

– maîtrise des coûts/risque(s)

Il me semble essentiel que chacun, salarié et employeur, soient convaincus que la bonne décision est prise.

 

Chacun garde la face et se tourne vers l’avenir.

 

En 25 ans je n’ai eu à traiter que 4 prud’hommes sur mes dossiers et à chaque fois ils ont été gagnés.

Mon job est de vous éviter d’avoir un prud’homme ou de l’intégrer dans votre stratégie !

 

Je peux vous raconter toutes les histoires vécues et traitées depuis 25 ans, cela ferait des dizaines de pages.

Spécialisée en relations sociales, toutes mes missions commencent par ce cas « urgence » pour un salarié ou pour une situation de relation collective ( syndicat).

C’est à croire que je suis faite pour gérer les situations de crise ?

Grand groupe, PME, TPE, le problème  » humain » est toujours le même !

J’ai géré plus d’une centaine de dossiers et ils se ressemblent tous en procédure, procédure que j’ai modélisée d’ailleurs.

Mais les situations sont toujours différentes !

Il est alors crucial de bien qualifier la situation, de se poser les bonnes questions !

 

Et c’est là que je peux vous aider

 

Laissez-moi vous expliquer comment :

Juriste, puis DRH, j’aide les chefs d’entreprise à trouver la meilleure solution à ces situations de conflit, de crise.

Comment je travaille :

Je traite l’urgence avec vous.

Le problème doit se régler simplement, rapidement et au moindre coût.

Tout le processus d’accompagnement se réalise en toute conformité légale.

Aucun risque que cela se retourne contre vous.

Nous utilisons tous les faits et échanges avec votre salarié pour le convaincre que la meilleure solution est de quitter votre entreprise.

 

Nous avons tous les outils dans le code du travail !

Et si par pur hasard, votre salarié décide d’aller tout de même jusqu’au prud’homme, le dossier est déjà constitué et prêt pour votre avocat.

Si vous décidez de vous défendre au tribunal, il faudra gagner votre procès !

 

Les autres salariés attendent souvent ce que vous allez faire et comment vous allez vous en sortir !

Il n’est pas question de perdre, en plus, la bataille de votre communication.

 

Ma spécialisation ?

Je suis spécialisée en relations sociales.

Ancien conseiller prud’homal, je sais comment monter un dossier pour permettre à votre avocat de le gagner.

Juriste de formation, je comprends le jargon juridique et les procédures. Cela fait gagner du temps !

Parce que parfois, pour certains dossiers, il ne vaut mieux pas y aller !

Votre entreprise n’est pas faite pour créer ou faire du droit…

 

Voici quelques exemples de situations urgentes et difficiles que j’ai réglées pour des entreprises comme la vôtre :

  • Un salarié veut partir sans perdre ses droits au pôle emploi, tout simplement.
  • Un salarié abandonne son poste
  • Un salarié sénior, 3 ans d’ancienneté, recruté dans l’urgence du besoin et a priori avec un CV  » gonflé ». toute l’équipe compensait ses manques de connaissances… l’entreprise ne savait pas comment l’envoyer en formation reprendre toutes les bases fondamentales de son métier !
  • Une salariée protégée, élue aux élections DP, l’organisation de son travail en équipe, en particulier la nuit, ne lui convenait plus. Après son élection, une fiche d’aptitude partielle avec interdiction de travail la nuit pendant 6 mois, a désorganisé le service… se sont ajoutés des problèmes relationnels au sein de son équipe.
  • Un salarié  » fatigué », présente, chaque mois, des arrêts de travail
  • Un salarié  » insatisfait » établit la démarche de reconnaissance de maladie professionnelle
  • Des salariés  » habitués » à l’arrêt de travail  » renouvelé », en réaction à notre plan d’actions sur l’absentéisme, passent à la déclaration d’accident de travail, après la suppression de l’usage de la subrogation
  • Des salariés, souhaitant gagner plus, organisent leur propre planning… Pour déclencher des heures supplémentaires en déclenchant l’urgence dans leur service
  • Des salariés passent par les représentants du personnel et organisation syndicale pour faire  » blocus » à vos propositions de changement

 

Ce qui s’est passé, à chaque fois ?

Nous avons répondu de manière légale et rapide à toutes ces problématiques

 

Le cadre était posé !

Plus rien à critiquer, à contester

Nous avons affirmé notre position, notre pouvoir de direction.

Nous sommes sortis des conseils, des hypothèses, des options, des jurisprudences donnés par les experts comptables, avocats, juristes…

Nous avons digéré ces différents – « jus de cervelle »-pour passer à l’action

Nous avons réglé les problèmes avec un timing établi en commun, en sécurité juridique et en préservant les intérêts des salariés concernés.

Tout cela avec un coût et risque maîtrisé.

Les problèmes sont pris en charge, gérés et réglés. Vous passez à ce que vous aimez faire !

 

Et vos salariés, ceux qui souhaitent continuer l’aventure avec vous, vous sont reconnaissants…

Eux aussi ils continuent et se concentrent sur leur job et leur développement professionnel.

 

Aujourd’hui, vous êtes devant l’un de ces casse-tête ?

Je vous propose 30 minutes de mon temps ( sans aucun engagement) pour que je vous conseille sur votre situation

Et, si vous le souhaitez, je me chargerais peut-être de gérer ça pour vous.

Légalement.

Dans votre meilleur intérêt.

Et celui de vos employés.

Appelez-moi dés maintenant